Stratégies de traitement lors de dyslipidémie

Algorithme thérapeutique concernant le traitement de l’hypercholestérolémie

  • Objectif de traitement : réduction du taux de LDL-C; les valeurs cibles sont en fonction des catégories de risque
  • Prendre des mesures au niveau du style de vie dans toutes les catégories de risque
Traitement de l’hypercholestérolémie – Flow-Chart
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Pour le traitement de l’hypercholestérolémie familiale, voir également le guide de poche du GSLA « Hypercholestérolémie familiale ».

Traitement de l’hypertriglycéridémie modérée (2–10 mmol/l)

En général : d’abord, toujours optimiser le style de vie du patient (activité physique, alimentation, poids corporel)

Objectifs thérapeutiques Objectif principal de traitement :
  • Réduire le LDL-C aux valeurs cibles en fonction de la catégorie de risque
  • Réduire le non-HDL-C aux valeurs cibles
Objectif secondaire de traitement :
traiter les maladies sous-jacentes
Intervention non pharmacologique
  • Eviter l’alcool, réduire la consommation de glucides, en particulier des sucres rapides ainsi que l’excès ponderal. Accroître l’activité physique quotidienne.
  • Remplacer les acides gras saturés et trans par des acides gras monoet polyinsaturés (huiles végétales riches en oméga-3, poissons marins)
Intervention pharmacologique
  • Envisager des statines afin d’atteindre les valeurs cibles de LDL-C et de non-HDL-C
  • Si la valeur cible de LDL-C a été atteinte, mais celle de non-HDL-C n’a pas encore été atteinte : augmenter la dose de statine, ajouter fénofibrate en cas de taux bas de HDL-C, ou des acides gras oméga-3

Traitement de l’hypertriglycéridémie sévère (>10 mmol/l)

En général : d’abord, toujours optimiser le style de vie du patient (activité physique, alimentation, poids corporel) ; consulter un spécialiste des lipides

Objectifs thérapeutiques Objectif principal de traitement :
  • Prévention de la pancréatite aiguë
  • Réduire le taux de triglycérides, éliminer la chylomicronémie
Objectif secondaire de traitement :
  • Ev. traiter des maladies sous-jacentes (p. ex. décompensation diabétique, abus d’alcool).
  • Réduire aux valeurs cibles le LDL-C, le non-HDL-C
Intervention non pharmacologique
  • Pendant une pancréatite aiguë : aucune prise alimentaire orale, réhydratation
  • Après une pancréatite aiguë : commencer lentement la prise alimentaire, en prenant plusieurs petits repas
      nourriture allégée en graisses (<20% d’énergie, remplacer les matières grasses à tartiner et à cuire par des triglycérides à chaîne moyenne
    • réduire le poids corporel
    • aucun alcool, réduire la consommation de glucides et de sucres simples
    • remplacer les acides gras saturés et trans par des acides gras mono- et polyinsaturés (huiles végétales, poissons marins)
Intervention pharmacologique
  • Envisager fénofibrate, acides gras oméga-3

Traitement de l’hyperlipidémie mixte (cholestérol total >6 mmol/l, TG >2 mmol/l)

En général : d’abord, optimiser le style de vie du patient (activité physique, alimentation, poids corporel)

Objectifs thérapeutiques Objectif principal de traitement :
  • Réduire le LDL-C aux valeurs cibles en fonction de la catégorie de risque
  • Réduire le non-HDL-C aux valeurs cibles
Objectif secondaire de traitement :
  • Exclure et/ou traiter les maladies sous-jacentes
Intervention non pharmacologique
  • Eviter l’alcool, réduire la consommation de glucides, en particulier des sucres rapides ainsi que l’excès ponderal. Accroître l’activité physique quotidienne.
  • Remplacer les acides gras saturés et trans par des acides gras monoet polyinsaturés (huiles végétales riches en oméga-3, poissons marins)
Intervention pharmacologique Statin bis zur max. empfohlenen resp. max. tolerierbaren Dosis

Statine jusqu’à la dose maximale recommandée resp. tolérée
  • Fénofibrate
  • Ev. consulter un spécialiste des lipides
Si les valeurs cibles ne sont pas atteintes :
  • Statine + fénofibrate1,2
  • Fénofibrate + ézétimibe
  • Consulter un spécialiste des lipides
  • Acides gras oméga-3 en complément
1
En cas d’un double traitement : administrer le fénofibrate le matin, les statines le soir. Pas de gemfibrozil en cas de traitement par statines.
2
Attention au risque de myopathie, donc monitorage