Monitorage de laboratoire lors de traitement par statines

Schéma de contrôle sous un traitement par statines
  Avant le traitement Après instauration/
adaptation du traitement
Evolution à long terme
Lipides
  • Au moins 2x en l’espace de 1 à 12 semaines
  • Exception : en cas de SCA ou de patient à risque très élevé, instaurer immédiatement un traitement de statine
  • 4 semaines après l’instauration d’hypolipémiants
  • 4 semaines après adaptation du traitement
  • Après atteinte des valeurs cibles 1x/an, sauf raison particulière
Enzymes
hépatiques (ALAT)
  • Mesurer
  • 8 à 12 semaines après l’instauration du traitement
  • 8 à 12 semaines après des ajustements posologiques
  • Aucun suivi à long terme n’est recommandé
CK
  • Mesurer
  • Si CK ≥5x ULN, ne pas commencer, répéter le test
  • Aucun contrôle de routine
  • Tests lors d’apparition de myalgies
  • Attention: personnes âgées, médication concomitante à risque d’interaction, polymédication, maladie rénale ou hypothyroïdie
Schéma de contrôle sous inhibiteur de la PCSK9
  Après l’instauration du traitement Evolution à long terme
LDL-C 2 semaines après la 1ère injection
évaluation de la baisse du LDL-C 2 semaines après la première injection par inhibiteur de la PCSK9, indépendamment du régime thérapeutique (mensuel ou toutes les deux semaines)
6 mois après l’instauration du traitement (selon limitatio) 
La thérapie ne peut être poursuivie que lorsqu‘un contrôle 6 mois après le début du traitement a montré une réduction d’au moins 40% du LDL-C par rapport à la valeur initiale sous traitement hypolipémiant intensif maximal ou qu’une valeur de LDL-C inférieure à 1.8mmol/l a été atteinte (pour évolocumab : hypercholestérolémie familiale homozygote exclue). 
Marche à suivre en cas d’augmentation des enzymes hépatiques ou de la CK lors de traitement par statines
  Constat Mesure à prendre
Enzymes hépatiques (ALAT)  < 3x ULN
  • Continuation du traitement
  • Contrôle des enzymes hépatiques en l’espace de 4 à 6 semaines
 ≥ 3x ULN
  • Arrêter le traitement hypolipémiant ou réduire la dose
  • Contrôle en l’espace de 4 à 6 semaines
  • Envisager reprise du traitement, si taux d’ALAT normal
  • Si l’augmentation d’ALAT persiste, évaluer d’autres raisons
CK ≥ 5x ULN Aspects généraux
  • Déterminer d’éventuelles raisons pour une augmentation temporaire de la CK, p. ex. un surmenage musculaire
  • Lors du diagnostic différentiel, penser à une myopathie, si l’augmentation de la CK persiste
  • Evaluer un traitement combiné ou un autre groupe de substances
  • Vérifier l’indication pour un traitement par statines
 > 10x ULN
  • Arrêter le traitement, examiner la fonction rénale, contrôler la CK chaque 2 semaines
 5–10x ULN
  • Pas de symptômes : continuer le traitement hypolipémiant, contrôler régulièrement la CK
  • Présence de symptômes cliniques : arrêter l’administration de statine et monitorer la CK jusqu’à la normalisation, ensuite administrer la statine à une dose faible (gestion du traitement en cas d’intolérance aux statines, voir le guide de poche du GSLA « Intolérance aux statines / HF »)
CK < 5x ULN
  • Pas de symptômes : continuer le traitement hypolipémiant ; ordonner au patient d’annoncer des symptômes musculaires ; contrôler la CK
  • En cas de symptômes : arréter le traitement de statines, diagnostic différentiel des myalgies et contrôler régulièrement la CK
  • En cas de symptômes persistants et exclusion des autres causes de myalgies : arrêter le traitement de statines, réévaluer les symptômes après 6 semaines ; vérifier l’indication pour un traitement de statines
  • Envisager la réexposition à la même ou à une autre statine
  • Envisager la réexposition à une dose faible (p. ex. tous les 2 jours, une fois/deux fois par semaine) ou un traitement combiné
  • En cas d’une maladie musculaire, consulter un spécialiste

* ULN = Upper Limit of Normal

Gestion du traitement en cas d’intolérance aux statines, voir le guide de poche du GSLA « Intolérance aux statines/HF »