Diagnostic et valeurs cibles lors de dyslipidémie

​​Remarque préliminaire concernant la pré-analytique et l’analyse en cas de dyslipidémie

Contrairement à des opinions autrefois répandues, le profil lipidique plasmatique peut être établi dans la plupart des cas également après une prise alimentaire préalable ; cependant, dans les situations suivantes, une prise de sang à jeun est recommandée :

  • TG non à jeun >5 mmol/l
  • Hypertriglycéridémie connue
  • Pancréatite induite après hypertriglycéridémie
  • Avant d’initier un traitement médicamenteux avec une hypertriglycéridémie sévère considérée comme un possible effet indésirable
  • En cas de besoin d’analyses supplémentaires à déterminer à jeun, p. ex. glycémie à jeun, monitorage thérapeutique de médicaments

A noter : les taux de lipides et le risque cardiovasculaire y associé peuvent être sous-estimés chez les diabétiques car les diabétiques présentent des taux de LDL-C de jusqu’à 0.6 mmol/l plus bas, dans le cas où les taux ne sont pas déterminés à jeun ; le cas échéant, prendre en considération le non-HDL-C.

Résumé des catégories de risque cardiovasculaire et valeurs cibles des paramètres lipidiques

Résumé des catégories de risque cardiovasculaire et valeurs cibles des paramètres lipidiques
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Vous pouvez télécharger ici un fichier PDF avec un résumé des définitions des quatre catégories de risque cardiovasculaire selon GSLA et ESC/EAS ainsi que les valeurs cibles des paramètres lipidiques recommandées par catégorie. 

 

​​Dépistage, stratification du risque et objectifs de traitement en cas de dyslipidémie

Paramètres lipidiques Dépistage Diagnostic ; stratification du risque Valeurs cibles (VC)
Cholestérol total (CT) fortement recommandé insuffisant uniquement si LDL-C non disponible
LDL-C principalement recommandé principalement recommandé Risque très élevé : <1.8 mmol/l
Risque élevé : <2.6 mmol/l
Risque modéré : <3.0 mmol/l
Risque faible : aucune valeur cible ; optimisation du style de vie
HDL-C fortement recommandé fortement recommandé
  • aucune valeur cible
  • Un HDL-C bas est associé à un risque cardiovasculaire élevé ; pourtant, un HDL-C très élevé ne réduit pas le risque cardiovasculaire. Si seuls les taux de HDL-C sont bas (<1 mmol/l, TG <2.3 mmol/l) : corriger les erreurs de mode de vie et les autres facteurs de risque
Triglycérides (TG) Recommandé Recommandé
Non-HDL-C
(= CT moins HDL-C = total des lipoprotéines athérogènes)
Recommandé de manière générale, disponible dans le bilan lipidique et facile à calculer, sans frais supplémentaires. Spécialement pertinent en cas
  • d’hypertriglycéridémie, notamment si le LDL-C ne peut plus être calculé (si triglycérides >4.6 mmol/l)
  • de syndrome métabolique
  • de diabète de type 2
Risque très élevé :
<2.6 mmol/l
Risque élevé :
<3.4 mmol/l
Risque modéré :
<3.8 mmol/l
(la VC peut être calculée comme LDL-C + 0.8 mmol/l
Ratios: CT/HDL-C ApoB/ApoA-I non recommandé non recommandé Aucune valeur cible disponible
ApoB A prendre en considération en cas
  • de syndrome métabolique
  • de diabète de type 2
  • d’hypertriglycéridémie qui engendre une imprécision de la détermination du LDL-C
  • Non-HDL-C est équivalent et coûte moins cher
Risque très élevé :
<0.8 g/l
Risque élevé :
<1.0 g/l
Lp(a) A prendre en considération en cas de pat. avec
  • MC précoce
  • HF
  • antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires précoces et/ou Lp(a) élevée
  • récidive d’une maladie cardiovasculaire malgré une réduction optimale des lipides
  • un risque modéré, afin de mieux évaluer le risque cardiovasculaire
  • intraindividuellement très stable ; en règle générale à déterminer qu’une seule fois
Valeurs seuil de risque, aucune valeur cible

Controversé à cause d’un grand nombre de résultats d’études : Lp(a) <75 nmol/l (<300 mg/l) d’après la plupart des études

Selon les recommandations de l’ESC/EAS : Lp(a) <120 nmol/l (<500 mg/l)