Guide de poche alimentation

L’alimentation et l’athérosclérose

De nombreuses études démontrent le rapport entre l’alimentation et l’athérosclérose. Différentes composantes de l’alimentation, qui influencent le risque de maladie coronarienne/d’athérosclérose, ont été identifiées.

Effets des composantes de l’alimentation sur la maladie coronarienne

Composante
Risque coronarien
Remarque
Acides gras saturés pfeil-rot-up.png Sources : graisses animales (viande, produits laitiers), graisses/huiles végétales (huile de noix de coco/de palme/de noyau de palme)
Acides gras trans pfeil-rot-up.png Essentiellement aliments industriels : popcorn, pâtisseries, chips
Fruits, légumes pfeil-rot-down.png Contiennent des vitamines, des fibres alimentaires et des ingrédients secondaires tels que flavonoïdes et antioxydants
Noix pfeil-rot-down.png Noix, noisettes, amandes
Fibres alimentaires pfeil-rot-down.png Fibres solubles : pectines (fruits), avoine, guar ; produits à base de céréales complètes
Acides gras oméga-6 pfeil-rot-down.png Acide linoléique : huiles de tournesol, de maïs, de soja, de carthame ou d'arachide
Acide alpha-linolénique (acide gras oméga-3) pfeil-rot-down.png Huile de colza, de soja, de lin, avoine, noix
Huile de poisson (acide gras oméga-3 à chaîne longue) pfeil-rot-down.png Poissons d’eau froide : saumon, hareng, maquereau, sardine
Alcool# pfeil-roetlich.png Réduction du risque dans des études d’observation ; lien de causalité controversé

Des mesures diététiques appropriées peuvent réduire le risque d’athérosclérose. Il s’agit de recommandations générales sur la prévention primaire de la maladie coronarienne/d’athérosclérose (chez les personnes saines) ainsi que de recommandations lors de maladie coronarienne/d’athérosclérose diagnostiquée (prévention secondaire) et sur le traitement diététique des facteurs de risque cardio-vasculaire.

Vous trouverez d’ultérieures informations à ce sujet dans le guide de poche « L’alimentation en cas de facteurs de risque cardio-vasculaire ».