Calculateur de risque du GSLA


Données d’ordre général

( 20–75 ans )

ans

( 100–225 mmHg )

mmHg

Lipides sanguins

(1.94–6.47 mmol/l)

mmol/l

(0.65–1.94 mmol/l)

mmol/l

(0.57–4.52 mmol/l)

mmol/l

Autres données
Imprimer

Pour la suite du traitement voir le paragraphe «Stratégie de traitement des facteurs de risque cardio-vasculaire».

L’algorithme utilisé repose sur les données de l’étude PROCAM et a été adapté à la situation suisse par le GSLA.

Le GSLA recommande d’uniquement effectuer les calculs de risque avec ce calculateur de risque GSLA original. Les calculateurs de risque fournis par d’autres prestataires reposent en partie sur de faux algorithmes et peuvent donc fournir de fausses valeurs.

Abréviations :
PA = pression artérielle; HDL = lipoprotéines de haute densité; LDL = lipoprotéines de basse densité; IM = infarctus du myocarde; TG = triglycérides

RISQUE CARDIOVASCULAIRE GLOBAL

Risque en % de subir un événement coronarien (p. ex. infarctus) mortel ou une crise cardiaque non mortelle en l’espace de 10 ans.

Abréviations
  • PA systolique : pression artérielle maximale
  • HDL : lipoprotéines de haute densité
  • LDL : lipoprotéines de basse densité
  • IM : infarctus du myocarde
  • TG : triglycérides

Calculateur de risque du GSLA – établi le 25.08.2016

Explications sur le calculateur de risque du GSLA

Si on n’attribue pas une personne directement à la catégorie de risque « Risque très élevé » ou « Risque élevé » (voir ci-dessous), le calculateur permet de calculer le risque absolu (en %) de subir un événement coronarien mortel ou un infarctus du myocarde non mortel en l'espace de 10 ans. Pour pouvoir calculer le risque, il faut disposer de toutes les informations exigées ci-après. Veuillez donc remplir tous les champs. Vous pouvez exprimer les taux de LDL, HDL et triglycérides aussi bien en mg/dl qu'en mmol/l, l'algorithme complétera automatiquement les unités appropriées. Nous attirons votre attention sur le fait que les valeurs chiffrées saisies ne sont acceptées que si elles se situent dans les fourchettes indiquées. Si elles sont trop élevées ou trop faibles, elles seront automatiquement assimilées à la valeur maximale ou minimale du paramètre en question.

  • Maladie coronarienne/athérosclérose connue1
  • Diabète de type 2; diabète de type 1 avec atteinte des organes cible telle que microalbuminurie
  • DFG < 30 ml/min/1.73m2

Catégorie de risque « risque élevé »

  • Forte augmentation de certains facteurs de risque :
    LDL-C > 4.9 mmol/l
    PA > 160/100 mmHg
  • DFG 30-59 ml/min/1.73m2

1IM dans l’anamnèse, SCA, revascularisations coronariennes/artérielles, AVC ischémique, AOP ou prouvé par des tests invasifs ou non-invasifs. 2Risque absolu (en %) de subir un événement coronarien mortel ou un infarctus du myocarde non mortel en l’espace de 10 ans.

Les patients atteints par les maladies susmentionnées/présentant les facteurs de risque susmentionnés sont directement attribués à la catégorie de risque « risque très élevé » ou « risque élevé » ; chez eux, il ne faudra pas calculer le risque à l’aide du calculateur de risque.